L' Air 100

Cette machine, construite par l'Arsenal de l'Aéronautique juste après guerre (il a fait son premier vol le 10 juin 1947, ce qui fait qu'il est juste un peu plus jeune que moi ! ) était un peu le "classe course" ou le "classe libre" de l'époque avec ses 18 mètres d'envergure et sa finesse max de 30 !

L'histoire retiendra que c'est à bord d'une machine de ce type que Charles Atger resta en l'air (c'est le cas de le dire !) durant 56 heures et 15 minutes sur la pente des Alpilles du 2 au 4 avril 1952, établissant du même coup le record mondial de durée qui ne sera jamais battu, ce grand monsieur est toujours en vie et pilote toujours ...

Elle a fière allure cette grande plume de 18 mètres !

A noter l'omniprésence des pneus sur un terrain de vol à voile de cette époque (années 60), pour les plus jeunes qui n'ont pas connu, on chargeait l'aile au sol des planeurs avec 1, voire 2 pneus pour prévenir un envol inopiné sous l'effet d'une rafale de vent.

C'est beau ces formes arrondies, la mode n'est pas encore venue des empennages en T ...
La construction monocoque en bois (contreplaqué en l'occurrence)  laisse apparaître des "cotes de cheval", le plastique n'était même pas évoqué à l'époque : la "casserole" de nez était en aluminium chaudronné, de même que le carénage de pied de dérive.
Le planeur de retour d'un atterrissage en campagne (une "vache" en jargon vélivole) est encore sur sa remorque, ouverte à tous les vents ... Toute une époque !