Le JP 15-36

Un fuselage de cette semi-maquette m'a été proposé un jour par un camarade et j'en ai donc fait l'acquisition avec l'intention de le monter pour remplacer à terme mon MB10 et, comme je ne l'ai pas assemblé tout de suite, j'ai évolué dans mes intentions et, après bien des hésitations, je me suis décidé à le motoriser en lui mettant dans le nez un de ces moteurs à cage tournante plus connus sous le vocable générique de "LRK", en l'occurrence un SMT Direct-Less 3600.

Marouflage des ailes à la soie de parachute de fusée éclairante : si vous en trouvez, n'hésitez pas.

Après pas mal de temps et quelques réflexions (voir plus haut), on arrive enfin à la mise en croix.

Mais non, les winglets ne sont pas plus grands que la dérive, c'est un effet d'optique.

Sur la balance de centrage, pour les explications, voir sur le site des GPR.

Les winglets bruts de fonderie...bois !

...et les mêmes après enduit, ponçage et apprêt.

La chaîne de motorisation, moteur LRK, hélice repliable, contrôleur pour "brushless et pack d'accus 10 éléments NIMH. Tout ce petit monde à l'aise dans le gros fuselage, ça change de l'Electro 7 où il faut un chausse pied et des doigts de sage femme pour tout mettre en place

Servos profondeur, direction, fourreau de clé d'aile et prises informatiques pour raccordement des servos de volets et ailerons dans l'aile.

Le couple moteur taillé dans un circuit imprimé épais et généreusement choucrouté en place en intégrant le piqueur et l'anticouple
La bulle thermoformée et collée à la SIKA 11 sur le cadre en fibre. Sortie des câbles de direction et lumière de la commande de stab monobloc.
Rassemblement de tout le matériel pour la pesée. Trois mètres, ça remplit bien un séjour.
On vérifie une dernière fois le centrage. Et puis on laisse la couturière faire les housses d'ailes.
En compagnie  du reste de la flotte. Enfin la première sortie.
Sorties suivantes sur la pente Nord à Séderon : c'était pas la peine de l'électrifier !!!!
Sur fond de cumulus sur la même pente. C'est quand même un électrique, en plaine !!!